Hélène Zimelli / Architecte d’intérieur 

 

Née en 1991 et enfant unique jusqu’à l’âge de ses 8 ans, Hélène a été pendant longtemps uniquement en compagnie d’adultes hors cadre scolaire. Cela lui a permis d’apprendre beaucoup sur une multitude de thèmes et d’y ouvrir sa curiosité.

 

Hélène était une enfant plutôt timide mais avec beaucoup de copains/copines, studieuse et discrète. Enfin discrète… Elle est toujours la même enfant qui donne les idées de bêtises à faire et rigoler comme une « pintade » lorsqu’elles sont faites… Sans se mouiller… 😀

 

Hélène passait des après-midis à dessiner, faire des « maquettes » ou faire une maison de Lego que de jouer à la poupée… 

 

En primaire, elle dessinait des Mickeys à tous ses camarades qui le lui demandaient. 

 

Au collège, il lui est arrivé de faire les travaux d’Arts Plastiques des copains… Et cela s’est répété lorsque sa petite soeur (de 8 ans sa cadette) a eu les mêmes sujets d’Arts Plastiques qu’elle 8 ans plus tôt… 

Arrivée en fin de lycée, Bac Scientifiques en poche, elle est allée une année en Licence Scientifiques. Hélène n’aimait pas forcément la structure de la Fac, trop de monde et les sujets ne l’intéressaient pas forcément. Aux deuxièmes examens, elle ne s’est carrément pas présentée. Sous l’accord de ses parents, malgré sa majorité. Mais là, que faire ? Que voulait-elle faire de sa vie ? Hélène avait repéré une école, mais étant privée, elle a eu du mal à en parler à ses parents.

 

Et puis, un jour, Hélène l’a présenté à ses parents, cette fameuse école… Et après discussion, il était possible de l’inscrire en contractant un crédit étudiant. 

 

Après un entretien avec le Directeur, Hélène était admise : Welcome Les Écoles de Condé à Nancy ! Une nouvelle vie commençait !

Hélène a donc suivi une MANAA (Mise À Niveau en Arts Appliqués), puis un BTS Design d’Espace. Ces 3 années ont été révélatrices ! Elles lui ont ouverte l’esprit, ouvert aux autres, et rencontrer des gens extraordinaires

 

À la fin du BTS, une section Mastère Architecture Intérieure et Espaces Collaboratifs ouvrait. Pourquoi pas 2 ans de plus ? Et c’était fait ! Ces 2 ans ont été clairement les plus enseignantes pour le métier qu’elle pratique aujourd’hui. Autant grâce aux projets scolaires qui étaient réels avec de vrais intervenants, que grâce aux stages (plus d’un an)

 

Hélène a été stagiaire chez Beaudoin-Husson Architectes à Nancy puis chez Pascal Breda Architecte. Elle remercie particulièrement Pascal et ces collaborateurs pour ces 9 mois à leurs côtés qui lui ont permise d’apprendre vraiment comment fonctionne une agence et ces projets. Elle y a fait des rencontres extraordinaires et y a aussi bien ri !

 

Nous sommes en 2015, Hélène vient de valider son projet de fin d’étude, elle ne réalise pas vraiment que l’école est fini, elle a 25 ans. Hélène avait besoin d’un temps de réflexion, de souffler, de voir autre chose pour savoir ce qu’elle voulait plus précisément faire par la suite. 

 

Printemps 2016, Hélène est intérimaire dans un supermarché près de chez elle. Cela lui permet de réfléchir, de voir autre chose et de mettre de côté. 

 

Automne 2016, Hélène tombe malade… Les semaines passent, cela empire, elle est obligée d’arrêter de travailler… Elle passe examen sur examen… Personne ne trouve d’où viennent ses douleurs etc… 

 

Suite à des recherches et grâce à l’appui d’une amie sur le point de passer sa thèse de médecin, Hélène pense à la maladie de Lyme et fait donc une prise de sang en Allemagne pour détecter la maladie (car les tests en France étaient négatif et cette maladie est mal connue en France. Si vous voulez en savoir plus sur la maladie et le parcours des patients, il vous est conseillé la lecture de « Les vies brisées de Lyme » de François Pont et Marc Lacouture. Livre dans lequel Hélène porte témoignage).

 

Printemps 2017, la maladie étant avérée, Hélène commence donc un long parcours de soin (qui n’est pas fini à ce jour). Mais ayant des difficultés quotidiennes dû aux douleurs etc, sachant que le parcours de soin est long, que faire professionnellement ? Comment pourrait-t-elle se permettre de présenter son profil à des agences d’architecture ? 

 

C’est donc à ce moment qu’Hélène a décidé de créer sa micro-entreprise et elle verra bien si cela marche !

 

C’est donc depuis mars 2017 qu’Hélène est à son compte. L’entreprise s’appelait « la Boîte à Gribouilles » à l’époque. Elle trouve des clients grâce au bouche-à-oreille… Ça se développe petit à petit avec des moments de haut et de bas. 

 

Automne 2018, Hélène apprend la maladie de sa Maman (cancer) et elle décide de ne pas faire plus de pub pour l’entreprise, de mettre en stand-bye pour être présente pour elle. Car ce cancer s’est avéré très agressif et elle savait inconsciemment la finalité…

 

Le 21 février 2019, sa Maman a rejoint les étoiles… Il lui aura fallu quelques semaines pour s’occuper auprès de son Papa et de sa Soeur des suites du décès… Mais aussi essayer de faire le deuil.

 

Été 2019, les affaires n’étaient pas reparties comme elle le voulait. Hélène avait du temps devant elle et elle avait envie de rendre hommage à sa manière à sa Maman. C’est donc là que « HIZAA » est née pour sa maman Isabelle, qui était surnommé Isa. 

 

Les semaines ont passée, les clients se sont manifestés et depuis, l’agence évolue et connait des projets tous plus passionnant les uns que les autres. En espérant que cela dure pour continuer à vivre corps et âme de sa passion pour vous !