Trier : Mieux aménager

Le « bien rangé et mieux vivre » est devenu un art outre Atlantique, qui se nomme « Home Organising », nous avons pu apprendre ce que c’était sur le blog optimisemonespace.com. En Europe, les premiers professionnels du métier sont apparus en France et en Hollande début des années 2000. Les méthodes de travail diffèrent d’un continent, d’une culture à l’autre. En Europe, on vide les maisons avant de les ranger, ce que font peu les américains habitués à vivre une course à la consommation.

Ce concept est avant tout pour nous une vision à prendre en compte lors d’un projet de réhabilitation ou création de maison ou appartement. J’ai bien souvent entendu le besoin de rangements. Mais avant de ranger n’est-il pas nécessaire de faire le point sur ce que l’on détient et ce dont on a vraiment besoin ?! C’est en tout cas ce que nous appliquons régulièrement, ainsi, il y a toujours une place pour ranger et ainsi une meilleure visibilité de ce que nous appartenons. En faisant le tri on gagne en espace, en ordre, en argent (revente via sites particuliers), en propreté…

Nous vous laisserons lire à votre guise le livre de Judith Crillen « Détox ta maison » qui explique ce principe certainement mieux avec des cas pratique à appliquer.

Nous vous montrer ici le petit travail de rangement effectué une après-midi. L’histoire commence par le besoin que nous avons pour développer notre activité secondaire de création et rénovation d’objets d’un atelier dédié. C’est alors que nous avons demandé gentiment à notre pépé l’utilisation de son atelier dans le garage. Pas de problème ! Et là, en jetant un oeil plus précisément sur ces outils, nous avons eu peur…

Oui pépé a beaucoup d’outils et à dû se perdre dans son commencement de rangement… L’établi est inutilisable par le nombre d’objets l’encombrant. Malgré sa réticence, il nous a laissé ranger, trier… L’enjeu était double car beaucoup de ces objets nous étaient inconnus et certainement inutiles mais nous ne pouvions me permettre de jeter… Nous sommes alors partie sur une base de désencombrement par le tri et ainsi nous avons mis de côté ce qui pourrait être jeté.

Pour aller plus loin, nous allons vous expliquer comment créer un atelier optimale. 

Triez et regroupez

Le point principal : regroupez ! Dans notre cas, la tâche était énorme par le nombre d’outils jonchant l’établit. Il faut donc regrouper et mettre dans la même boîte (ou autre) les mêmes outils : pinces, tournevis, clés… Ce tri va vous donner une meilleure visibilité et ainsi en un coup d’oeil vous saurez où se trouve ce dont vous avez besoin.

Astuces basiques

Pour parfaire ce rangement, l’astuce principale est de maximisé l’espace aux murs pour tout  ranger, tout accrocher, tout suspendre du sol au plafond.

Pour les moins assidus du rangement, peignez votre atelier en blanc du sol au plafond : vous vous sentirez constamment obligé de le garder propre ! De plus, pour travailler dans de parfaite conditions, optimisez l’éclairage et préférez les néons à la seule ampoule qui pend.

Créez un mur de rangement

En fixant avec des crédences, sur toute la largeur, un ou plusieurs panneaux perforés ou en grillage d’acier. Vous y accrochez, à l’aide de supports ou de crochets, soit des paniers en métal grillagé, soit des étagères ou encore directement marteau, scie (sans oublier de protéger la lame par un cache en PVC), limes, tournevis, ciseaux, pinces, tenailles et même certains petits outils de découpe (cutters, tenailles, etc.). Ainsi, ils seront facilement visibles et toujours accessibles.

Rangement des clous et des vis

Dans votre atelier, fixez une étagère sur toute la longueur du mur à l’aide d’équerres au début, au milieu et à la fin du rayonnage. Récupérez tous les pots en verre et leurs couvercles (pot de confiture ou de moutarde), percez 2 petits trous dans chaque couvercle. Placez ces couvercles en-dessous de l’étagère et vissez-les (avec les vis adéquates).

Les couvercles ainsi vissés, regroupez les vis, chevilles ou clous dans l’un ou l’autre bocal et revissez le bocal. Non seulement cela vous permettra de les visualiser et de dévisser le bocal en temps voulu mais vous fera gagner de la place.

Avec cette même astuce, la ficelle peut être rangée et grâce à un trou dans le bocal  cette dernière peut se dévidé facilement.

Ici, nous n’avons pas pu réaliser cette astuce, nous avons tout simplement regroupé et trié les clous et vis dans un meuble de rangement adéquat avec plusieurs tiroirs.

Rangement des mètres, équerres et rabots

L’idéal est de disposer dans l’atelier d’un meuble, même de récupération, doté de plusieurs tiroirs que vous compartimenterez avec du carton afin de ranger par familles les outils plus petits. En un clin d’oeil vous pourrez ainsi les retrouver.

Si votre atelier de bricolage est minuscule et ne permet aucun meuble optez pour un charriot à outils modulable en PVC montée sur roulette. Ils sont dotés de nombreux tiroirs et sont si peu encombrantes qu’on peut sans effort les dissimuler dans un placard. Pour les bricoleurs d’occasions il existe des mallettes à compartiments extensibles soit en PVC soit en aluminium.

Rangements d’outils lourds

L’idéal est de pouvoir laisser la ponceuse par exemple dans son emballage pour éviter qu’elle ne prenne la poussière. Ce cartons de rangements pourront se glisser sous l’atelier ou dans un meuble adéquat. S’il vous est possible de créer des rangements au plafond, glisser y l’échelle par exemple.

Rangement des balais et pelles

Accrochez les balais sur le panneau perforé ou grillagé. Ou placez-les dans des supports sur pied. Les supports à rangement  en coin permettent d’utiliser ces espaces souvent perdus.

Ces systèmes de rangements sont exhaustifs mais bien pratique pour voir clair ! Ces principes sont dérivables et applicables à toute pièce de la maison. Avec un peu d’envie et d’imagination, tout est possible.